Découvrez le JDR & vivez des histoires passionnantes avec vos amis !

Professionnels du JDR : tout ce que vous devez savoir !

Découvrir les métiers du jeu de rôle du scénario à la promotion

Vous adorez les Jeux de Rôles. Donjons et Dragons, Cthulu ou encore Maléfices n’ont aucun secret pour vous. Mais vous êtes-vous déjà demandé comment était créé un JDR ? Cela fait appel à une incroyable diversité de professionnels de talents. Scénario, univers, dessin, production, édition, promotion, requièrent beaucoup de travail avant que vous puissiez apprécier une bonne partie ! Découvrez dès à présent les métiers du Jeu de Rôle ! 💡

Note de Thibaut : Cet article a été rédigé par Emilie Delplace, une collègue rédactrice web ayant suivi la même formation que moi (comme je le mentionne dans ma page à propos). Bonne lecture à vous ! 😊

Le concepteur, au coeur de la genèse du JDR

Le concepteur (ou auteur) est un acteur central de l’écriture qui se charge de toutes les actions relatives à la création narrative du JDR. Cela passe par l’imagination de l’intrigue, la composition des livres-jeux ou encore la traduction et/ou l’adaptation pour ou en provenance d’un marché étranger.

La phase de rédaction va donc beaucoup plus loin que de « simplement » inventer une bonne histoire. Parmi les créateurs les plus célèbres, nous avons Dave Arneson et Gary Gygax, les pères de la première version de Donjons et Dragons.🐲

L’auteur peut travailler de plusieurs façons :

  • Il peut oeuvrer en solo en tant que pigiste et choisir de démarcher des éditeurs a posteriori quand il jugera son projet prêt. 
  • Il a également la possibilité de collaborer avec toute une équipe de concepteurs au service d’un éditeur qui commande le jeu en amont.

Aussi, composer seul ou à plusieurs n’a pas le même impact en termes de temps passé. En effet, un scénario met des mois avant d’être ficelé correctement. Et quand on écrit en solo, ce temps peut se transformer en plusieurs années de dur labeur !

L’auteur gagne sa vie grâce à l’argent généré par les ventes, sous forme de droits d’auteurs négociés le plus souvent avec son éditeur.

Être créateur, ce n’est pas seulement imaginer une histoire, c’est aussi :

  • Rédiger tous les textes ;
  • Jouer des parties tests afin de contrôler la cohérence ;
  • Répondre aux demandes de l’éditeur ;
  • Apporter des actions correctives ;
  • Relire (encore et encore !) ;
  • Gérer les échanges si le jeu est conçu par une équipe d’auteurs.

Élaborer un JDR, ce n’est pas comme écrire un roman ! Il faut privilégier la pédagogie et la compréhension au côté trop littéraire.

Si la conception d’un Jeu de Rôle vous fait de l’oeil, allez vite lire notre article consacré à comment créer un JDR : l’interview avec le créateur de The Caravan !

 

Création de l’univers visuel par l’illustrateur, professionnel du JDR
Le dessinateur a un rôle essentiel pour donner vie à l’univers créé par l’auteur-concepteur

L’illustrateur, artisan d’un univers visuel impactant

Ce professionnel du JDR à l’imagination débordante met en image le monde que les auteurs ont inventé. Il apporte visuellement sa « patte » tout en respectant le scénario et les descriptions.

Les illustrateurs utilisent souvent un brief créatif pour travailler. Ils peuvent également être amenés à construire de toutes pièces une Bible de l’univers (ou Bible graphique). Le but de ce document est de préserver la cohérence de l’histoire. Ses œuvres sont uniques.🎨

Son activité passe par la création et le design de la couverture du jeu, à l’ambiance visuelle, aux portraits des différents personnages, aux cartes (s’il y en a)…

Habituellement, l’illustrateur ne dessine pas uniquement pour les Jeux de Rôles, mais aussi pour ceux de plateaux, vidéos ou de cartes à l’image de Marie-Gaëlle, dessinatrice passionnée de JDR.

Néanmoins, nous pouvons citer quelques références célèbres, comme les Américains Larry Elmore, Gerald Brom, Jeff Easly ou encore Clyde Caldwell.

L’éditeur, spécialiste du développement du Jeu de Rôle

Bien qu’il soit possible de publier seul son propre JDR, il est recommandé de passer par un éditeur. Une fois n’est pas coutume, deux façons principales de travailler se dessinent :

  • Soit l’éditeur « commande » un jeu à une équipe constituée de concepteurs, illustrateurs, fabricants, etc.
  • Soit il est démarché par un écrivain avec un projet abouti ou non qu’il va chercher à lui vendre.

Faire appel à un éditeur est une étape rassurante et prudente qui comporte un point négatif : le manque d’indépendance pour les auteurs. Effectivement, puisqu’il apporte beaucoup de ressources dans le projet, il en résulte un certain pouvoir qu’il peut matérialiser dans un contrat au niveau des droits d’auteurs.

Les éditeurs sont des experts de la publication et de la mise en vente d’une oeuvre ou d’un jeu. La plupart publient plusieurs types de supports ; on les dit « transmédia » à l’image d’Angel Corp. Tout comme les autres acteurs décrits dans cet article, ils sont essentiels dans la création du JDR.

Une fois le scénario rédigé, relu, testé à plusieurs reprises, il passe entre les mains de l’éditeur qui va l’analyser avec son regard extérieur et de spécialiste. À l’aide de ses commentaires et recommandations, il guide les auteurs qui vont retoucher et améliorer l’histoire, l’univers du jeu.

Il donne son avis global, mais aussi sur son adéquation avec le marché sur lequel il sera vendu. Il va sans dire que l’objectif est qu’il plaise, mais surtout qu’il s’écoule et qu’il rapporte du chiffre d’affaires à toutes les parties prenantes au projet ! Le rôle de l’éditeur est également d’accompagner.🤝

Faire appel à un professionnel de l’édition, c’est également la possibilité d’obtenir davantage de budget à investir dans le projet mais aussi bénéficier de son réseau. Effectivement, lorsque l’on autoédite son œuvre, les fonds peuvent rapidement devenir un frein bien qu’il existe désormais des cagnottes participatives disponibles en ligne.

Aussi, l’éditeur dispose d’un carnet d’adresses fourni. Cela permet de mettre en relation les bonnes personnes afin de créer un projet abouti, et ce, en gagnant du temps. Eh oui, pas besoin de trouver soi-même des prestataires, ce dernier a de nombreux contacts qu’ils soient dans l’illustration, la traduction, l’impression, la distribution ou encore la publicité.

Les professions connexes pour la commercialisation et la promotion

Une multitude d’autres métiers du Jeu de Rôle, dont les compétences sont indispensables à la réalisation du projet, collaborent. Cette chaîne se compose notamment :

  • Du fabricant qui construit physiquement le jeu. Le plus souvent, il communique avec l’éditeur qui lui donne les consignes de création. Dans les faits, l’industriel envoie un (ou plusieurs) prototype, que l’on appelle bon à tirer, à ce dernier. Le but est d’être d’accord sur le rendu final tout comme sur les quantités à produire en fonction de l’accord conclu. Ce processus de fabrication prend plusieurs mois sauf si c’est un Jeu de Rôle en ligne qui est créé ! 🎲
  • Du distributeur qui détient un contrat, lui aussi, avec l’éditeur notamment sur le nombre de boîtes qu’il va acquérir. Ces spécialistes se rencontrent souvent lors de salons réservés aux professionnels du secteur.
  • Du vendeur, élément indispensable dans cette liste d’acteurs, car c’est lui qui va promouvoir (ou non) le concept au client final dans les magasins. Il pèse donc dans le processus de décision de l’acheteur.
  • Toutes les activités autour de la communication : journalistes, influenceurs, blogueurs, associations, bars à jeux… Toutes ces professions sont des relais de l’information qui participe à la promotion et à la notoriété du nouvel univers. Parler de ce dernier est un excellent moyen de pénétrer le marché auquel il est destiné.

 

MJ professionnel : un métier du jeu de rôle qui à la mode
Engagez un Meneur de Jeu professionnel pour une expérience plus vraie que nature !

Le Meneur de Jeu professionnel, l’un des métiers du Jeu de Rôle en vogue

En tant qu’amateur de JDR, vous savez sûrement déjà que dans toute bonne partie, nous distinguons les PJ (Personnages du Jeu) du MJ (Meneur de Jeu). Le rôle de ce dernier est de préparer les scénarios, de narrer l’histoire, de contextualiser, et de guider les joueurs.

Il incarne les personnages non joués qu’ils soient des alliés ou des ennemis. Enfin, il peut être amené à arbitrer certaines décisions en cas de litiges au cours d’une séance.

Sa position lui offre également une certaine indépendance puisqu’il est libre de rebondir sur des actions et suggestions faites tout au long de la partie. Il décide des conséquences et impacts de certains choix sur le scénario. Comme vous le savez, tout est possible au cours d’une session de JDR et le MJ a clairement le pouvoir !

C’est pour toutes ces qualités et aptitudes que le rôle de MJ se professionnalise. Les joueurs, qu’ils soient novices ou connaisseurs, veulent être en immersion dans l’univers. 🎭

Les néophytes font appel à un Meneur de Jeu professionnel pour bien appréhender les règles et ficelles du jeu de rôle. Quant aux participants les plus aguerris, ils désirent vivre une expérience sur mesure qui leur permet de profiter au maximum des possibilités qui offre ce type de divertissement.

 

La création complète d’un JDR n’est pas une mince affaire. Cela réclame beaucoup de travail, de temps, d’énergie et demande de la passion ! Maintenant que vous connaissez tous ces métiers du jeu de rôle, n’avez-vous pas envie de vous lancer et commencer à imaginer votre propre univers ? Découvrez vite comment élaborer votre première histoire sous forme de scénario One Shot! 😎

Émilie DELPLACE

 

📚 Sources :

 Le Groupe d’Entraide des Auteurs Rôlistes : Devenir un professionnel du jeu de rôle — suivez le guide !

La Boîte à Outils : Les métiers du jeu de société — Gus & Co

Faire éditer son jeu de rôle, et pourquoi pas ?

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Professionnels du JDR : tout ce que vous devez savoir !”

📣 Annonce : Le Plan d'Action du MJ Efficace est en promotion à -40 % jusqu'au dimanche 11 décembre minuit ! 🎁En profiter ! 😀
+