Découvrez le JDR & vivez des histoires passionnantes avec vos amis !

Roleplay : 4 astuces pour l’améliorer

Comment améliorer le Roleplay en JDR ?

Roleplay : comment renforcer l’interprétation de vos personnages ?

Comment améliorer le Roleplay dans une partie de JDR ? C’est une question que tout rôliste se pose à un moment donné. Après tout, dans Jeu de Rôle, il y a « rôle » ! En tant que MJ narrativiste (voir la théorie LNS dans le lexique du Jeu de Rôle), je donne beaucoup d’importance à l’immersion et à l’histoire qui est racontée. La dimension Roleplay me paraît donc essentielle dans une partie de JDR. Elle fait même partie intégrante du plaisir ludique ! 🤠

Cela dit, il peut être difficile de comprendre précisément ce qu’on entend par « jouer RP ». Et encore plus de savoir comment faire. Pour vous aider, je vous partage 4 astuces afin d’améliorer le Roleplay en Jeu de Rôle. 👀

Note : Bien qu’ils soient essentiels pour favoriser le Roleplay, je ne vais pas aborder ici les éléments d’ambiance permettant de renforcer l’immersion : musique, illustrations, accessoires, décors, déguisements, cartes, figurines, etc. Ces points feront l’objet de futurs articles sur JDR-Mania.

Roleplay : définition

Roleplay vient de l’anglais « Roleplay game » (ou « Roleplaying game »), qui veut littéralement dire « Jeu de Rôle ». 🧐

En l’occurrence, en France, la définition du Roleplay en fait « l’interprétation d’un rôle » dans une partie de JDR.

Notez que dans le langage rôliste, le Roleplay est souvent désigné par l’abréviation « RP ».

« Jouer RP », c’est faire en sorte d’incarner au mieux un personnage et de jouer son rôle à fond. C’est-à-dire ne plus penser et agir comme on le ferait en tant que joueur, mais plutôt comme le ferait son personnage dans l’univers proposé.

Plus globalement, le Roleplay désigne tous les apports perceptibles (voix, postures, mimiques, ou même tenues) d’un joueur pour renforcer l’immersion et le jeu du personnage interprété dans un JDR. 🕶️

À bien des égards, l’idée se rapproche de celle du jeu théâtral d’un acteur ou d’un comédien, sans la pression qui va avec !

Maintenant que nous sommes au clair sur cette notion, nous pouvons passer en revue les astuces pour améliorer le Roleplay en JDR.

Astuce n°1 : Jouer des personnages « vivants »

Lors de la création des personnages de Jeu de Rôle, on a souvent tendance à inventer une histoire et un background précis. C’est très bien… mais c’est souvent insuffisant !

Je m’explique : pour moi, il est inutile de rédiger des pages et des pages d’histoire (et pourtant, j’aime ça, rédiger ! 😉) si cela ne sert en rien la trame narrative prévue par le Meneur de Jeu (MJ).

L’important n’est pas d’écrire l’histoire passée des personnages, mais plutôt de créer des personnages « vivants » (cela vaut aussi pour les PNJ contrôlés par le MJ).

En plus de quelques lignes sur le vécu du personnage, je vous conseille de définir chaque personnage avant tout via les émotions clés qui le caractérisent. Quelles sont ses peurs, ses faiblesses, mais aussi ses motivations ? Quel est le caractère global du personnage ?

Par exemple : TrucMuche est d’un tempérament extrêmement calme, presque imperturbable, sauf quand on mentionne sa famille. Il a alors tendance à entrer dans une colère noire et il devient incontrôlable.

Certains Jeux de Rôles, comme Warhammer JDR ou Cyberpunk Red, abordent très bien ces éléments dans la partie création de personnages, via différentes tables aléatoires et des conseils judicieux.

De tels éléments concrets agissent comme des indicateurs clairs du comportement des personnages. Vous pourrez alors vous les approprier et les interpréter bien plus facilement en cours de partie.

Interprétation personnage JDR
Un peu moins de Roleplay s’il vous plaît ! 😅

Astuce n°2 : Penser et agir comme son personnage

Une fois que vous avez une idée précise des comportements des personnages que vous allez incarner en JDR (PJ comme PNJ), il est temps de vous les approprier.

Concrètement, vous devez garder en tête les points vus dans l’astuce n°1 et agir selon ce que ferait votre personnage. Essayez si possible d’aller encore plus loin, en imaginant comment penserait votre personnage afin d’influencer vos prises de décisions. 🙃

Pour vous faciliter la tâche, utilisez le registre émotionnel, ainsi que l’espace géographique qui entoure votre personnage dans le jeu. En vous appuyant sur de tels éléments tangibles, votre Roleplay n’en sera que plus fluide et spontané.

Rien de tel qu’un exemple pour illustrer mon propos. Je vous invite à visionner un passage d’une partie de l’émission Rôle’N Play. Cliquez à 1 h 40 et 50 secondes (le passage en question dure environ 2 minutes).

(Crédit vidéo : Rôle’N Play sur Youtube)

Sébastien, le joueur interprétant le personnage du nain, décrit les émotions et comment son personnage ressent les choses. Il s’appuie sur de brèves descriptions des réactions physiques et mentales du nain, en plus de s’exprimer à la première personne.

C’est une très bonne source d’inspiration pour interpréter vos propres personnages.

Attention toutefois à ne pas vous mettre la pression à vouloir imiter le Roleplay des participants aux Actual Plays. Dans le cas de Rôle’N Play, les joueurs sont des comédiens professionnels. C’est donc tout naturel que leur « niveau de Roleplay » soit particulièrement élevé. Après tout, il s’agit d’un véritable show télévisé (c’est pour ça qu’on aime ! 😁).

Astuce n°3 : Encourager les autres joueurs à interpréter leurs personnages

Cette astuce est essentiellement à destination du Meneur de Jeu. Mais certains joueurs expérimentés peuvent aussi « pousser » leurs collègues d’aventure à prendre la parole et à interpréter leurs personnages. À condition que ce soit fait subtilement et en douceur, c’est une très bonne chose ! 👍

En tant que MJ, pour encourager mes joueurs à interpréter leurs personnages, je fais régulièrement (notamment à chaque début de session) un tour de table où j’invite chacun à décrire physiquement son personnage, mais aussi ses émotions et son ressenti par rapport aux derniers événements qu’il a traversé.

Par exemple, le joueur Pascal décrit : « Eh bien, Duncan n’a pas du tout apprécié la tournure de la situation. Alors que la pluie finit de le détremper complétement, il se demande comment tout a bien pu déraper aussi vite. C’est quelqu’un qui a l’habitude d’être en situation de maîtrise. Il a besoin de se raccrocher à des éléments tangibles : c’est pourquoi il sort un biscuit sec de sa poche et commence à le grignoter nerveusement, tout en jetant des regards noirs aux autres personnages. »

Ce genre de tours de table permet aux joueurs à la table de mieux appréhender comment chaque personnage vit concrètement l’aventure et donne de la profondeur au Roleplay qui en découle.

Certains moments du scénario se prêtent plus que d’autres à ce genre de « pause Roleplay ». On peut citer notamment : les scènes à l’auberge, autour du feu de camp, dans un transport, et tout autre temps mort dans l’aventure.

Les joueurs doivent avoir la liberté d’insuffler ce qu’ils souhaitent dans l’interprétation de leurs personnages. C’est aussi ça, le plaisir du JDR. 😀

Roleplay RPG JDR
Tout le monde est prêt à interpréter son personnage ?

Astuce n°4 : Ne pas se forcer à jouer RP

Cette dernière astuce n’en est pas vraiment une, mais il me semblait essentiel d’aborder ce point. Dans une partie de Jeu de Rôle, tous les joueurs ne cherchent pas forcément à jouer Roleplay. Et c’est OK !

Il est donc très important de ne pas « forcer » les joueurs à jouer RP, surtout quand ils débutent dans le JDR. Il faut qu’ils en aient l’envie et qu’ils se sentent à l’aise avec ça.

Certains joueurs sont plus timides que d’autres ou ne sont pas à l’aise pour se lancer en impro’ totale dans l’interprétation de leur personnage sous le regard de leurs compagnons de jeu. Ce n’est pas grave. Tant que tout le monde s’amuse à la table, sans aucune pression, c’est le principal.

N’hésitez pas à parler librement du sujet du Roleplay avec les autres joueurs lors du débrief d’après-partie. Il est essentiel de leur laisser la parole et de s’exprimer pour voir ce que chacun entend par « Roleplay ». En bref, demandez-vous ensemble si vous êtes chauds pour accentuer cette dimension dans les futures parties.

 

Comme dans les autres conseils que j’ai pu donner sur JDR-Mania (notamment pour commencer le Jeu de Rôle ou pour débuter en tant que MJ), la communication est le maître-mot. Il est essentiel de communiquer avec les autres joueurs sur vos différentes attentes autour du Jeu de Rôle.

Si vous débutez et que vous avez du mal à savoir quelles sont vos attentes en matière de JDR, j’ai justement créer un Kit « Êtes-vous (réellement) prêt ? ». Retrouvez-le en cliquant ici !

Je vous souhaite d’excellents moments de Roleplay avec vos personnages. 😀

Thibaut

 

Roleplay jouer RP
Le Roleplay n’est pas qu’une question de costumes et d’accessoires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Roleplay : 4 astuces pour l’améliorer”

  • Avatar
    • Avatar